4739 Stars 10671 videos 4812 news

HOME > Chanteuses > m > Marie Chantal Toupin

Marie Chantal Toupin (47 ans)
14 votes
Née le :14 juillet 1971
A :Montréal, CANADA
Nationalité :Francaise
12 Photos
0 VIDEOS
0 News
Biographie Marie Chantal Toupin

C'est à l'aube de l'enfance que la petite blonde réalisait la dureté et la pauvreté qui régnaient dans son nouvel environnement. "Une enfance rock'n roll", décrit-elle avec le recul des années. Déjà à la maternelle, Marie-Chantal s'accommodait mal des restrictions de l'école. Elle se disputait régulièrement avec ses parents pour ne plus y remettre les pieds. Mais en quatrième année, un professeur remarquait qu'elle chantait tout le temps et qu'elle avait une fort jolie voix. Il l'encouragea à le faire le plus souvent possible au milieu de ses petits copains de classe. Au point où c'était devenu sa monnaie d'échange. Pour entrer en classe ou pour aller quelque part, elle devait fredonner une petite chansonnette pour que ses amis lui laissent le passage. Ce qui plaisait bien à Marie-Chantal car dès l'âge de six ans, la demoiselle savait déjà qu'elle voulait devenir chanteuse. Ses idoles de l'époque étaient: Nathalie Simard, Ginette Reno, Mireille Mathieu, Martine Chevrier, Nicole Martin, Chantal Paris et Céline Dion. Son rêve était de leur ressembler. Et pour ce faire, toutes les occasions étaient bonnes. Dès que la visite arrivait, la petite allait mettre la lingerie de sa mère et montait debout sur la table du salon afin de leur donner un show.

Dès l'âge de 7 ans Marie-Chantal, entreprend la tournée des bars et des centres commerciaux. Lorsqu'elle ne chantait pas dans un bar, Marie-Chantal faisait ses propres spectacles en mettant dehors le gros ampli à lampe Marshall qu'elle avait reçu pour Noël et son tourne-disque près de la fenêtre. Elle allait ensuite cogner aux portes des voisins afin qu'ils viennent s'installer devant chez elle avec leurs chaises. Un rituel qu'elle répéta jusqu'à "les écoeurer" se souvient-elle.

Ce fût par la suite la ronde de cours et de concours pour Marie-Chantal qui tentait de mettre toutes les chances de son côté en prenant des cours de claquettes avec Danielle Doris (pour peu de temps car elle détestait celà), des cours de chant avec la "mère supérieure" Clairette qui prirent fin subitement lorsque celle-ci tomba malade.

C'est avec la chanson "Les coeurs n'ont pas de fenêtre" de Nicole Martin et celles de Céline Dion "Tellement j'ai d'amour pour toi" et "Le piano fantôme", qu'elle fit ses débuts en studio afin d'enregistrer un démo, à l'âge de onze ans. Cassette en main, l'"oncle-gérant" amena la jeune fille aux auditions de l'émission "Les Chanterelles", un concours d'amateurs télévisé qu'animait Marguerite Blais à Télé-Métropole. Au moment de l'enregistrement, elle décide qu'elle ne veut plus faire la chanson de Chantal Paris et décide d'interpréter une pièce de Nathalie Simard. Mal lui en prit car les juges estimaient qu'elle ressemblait trop à la petite soeur de René. Dès ce moment, Marie-Chantal se promettait qu'elle chanterait dorénavant à sa manière et à son style.

À seize ans, un événement allait la marquer au point qu'elle aurait pu tout laisser tomber. Au début d'une nouvelle année scolaire, le 8 Septembre 1987, alors qu'elle allait entreprendre son secondaire 3, son cher père est frappé d'un virulent infarctus et tombe aux pieds de Marie-Chantal en la regardant droit dans les yeux et en tentant de lui dire quelques chose. Paniquée, celle-ci se réfugie chez un voisin qu'elle sait aux prises avec des problèmes cardiaques, lui demande une pilule de "nitro" mais lorsqu'elle revient chez-elle, il est trop tard. Son père était décédé à l'âge de 46 ans. Depuis ce jour, elle a toujours accordé beaucoup d'importance au regard, aux yeux des gens.

Un malheur n'arrivant jamais seul, la famille Toupin est contrainte de faire une demande d'aide sociale ayant tout perdu suite à une histoire d'impôts non-payés par leur disparu. Leur mère demanda donc à Marie-Chantal et à sa soeur Nathalie (plus âgée de quatorze mois) d'aller travailler pour subvenir aux besoins de la famille. Devant la dure réalité, Marie-Chantal se trouve donc un emploi dans une compagnie pharmaceutique, fabricant de pilules et de gelées.

Après quelques mois, Marie-Chantal revient à Montréal et déniche quelques petits boulots (dans une boucherie, entre autres) avant de décider de se présenter au bureau chef de la Banque Royale, sans préavis, et de demander une rencontre avec le grand patron. Ce qu'elle obtiendra, non sans difficultés, en plus de présenter un c.v qu'elle avait volontairement, disons, amélioré. Elle obtient un emploi et même une promotion quelques mois plus tard. Quatre années plus tard, tout va bien jusqu'au jour où, invitée à chanter devant 5000 employés de la Banque Royale réunis au Palais des Congrès de Montréal, l'ingénieur de son, se présente à la fin du spectacle et tend une carte d'affaires à Marie-Chantal en lui disant que la personne inscrite est à la recherche d'artistes dans son style. Elle se présente à l'audition et malgré une sinusite qui la tenaille, celui qui sera son gérant pendant les deux années suivantes, lui offre un contrat sur le champ. Bye, Bye banque, retour à la chanson!

C'est pendant l'enregistrement de son premier album qui devait avoir pour titre "Poison fatal" que les choses se sont gâtées. Marie-Chantal se rend compte du subterfuge de son gérant qui avait offert ses chansons à d'autres interprètes dans le but d'obtenir des subventions. Elle fait immédiatement résilier le contrat et part à la recherche d'un autre imprésario. Il y en aura deux autres au cours des années suivantes. Lors d'une sortie avec un ami un certain soir, elle rencontre celui qui la mènera dans les bureaux de Tacca Musique. Un contrat est signé et quelques mois plus tard, soit en 1997, sort enfin le premier disque de Marie-Chantal Toupin, " Après-tout ".

Après avoir recruté un nouveau gérant talentueux et respectueux de ses besoins, Marie-Chantal a mis un terme à son entente avec Tacca Musique et se retrouvait rapidement sous contrat avec la maison de disques Tox. Avec la sortie d'un album éponyme à l'automne 2000.

En pleine possession de ses moyens, fougueuse comme pas une, Marie-Chantal Toupin a beaucoup appris de la vie, même si celle-ci ne fut pas des plus faciles. Cette femme aux multiples passions; dessin, peinture, lecture, décorations intérieure, bricolage, lève pour la première fois le voile sur sa vie. Sa maturité et ses expériences en ont fait une femme décidée qui n'a certainement pas fini de nous étonner et de nous éblouir.
 

Photos Marie Chantal Toupin
Enjoy les videos francaises !!

Videos Marie Chantal Toupin

Pas encore de vidéos !

Les news de Marie Chantal Toupin

Pas encore de news !